Garder ou changer son assurance emprunteur lors d’une renégociation de prêt immobilier

Lors d’une demande de crédit immobilier, l’assurance de prêt autrement dénommée assurance emprunteur est une garantie systématiquement exigée par les organismes prêteurs, même si aucune obligation légale n’y est attachée. Que devient cette assurance lorsque l’on est amené à renégocier son emprunt ?

Pourquoi renégocier son prêt immobilier ?

Une gestion financière fine peut tirer avantage de la renégociation des termes du crédit immobilier auprès de la banque qui l’a initialement accordé. Il est en effet envisageable d’arriver à obtenir un meilleur taux d’intérêt assorti de conditions plus bienveillantes telles que l’allègement du montant des mensualités, l’étalement ou selon le cas le resserrement de la durée de remboursement.

Il y a lieu toutefois de faire une nette distinction avec le rachat de crédit qui, dans un contexte spécifique de surendettement, consiste à faire racheter le crédit par un autre organisme bancaire, généralement spécialisé, selon d’autres conditions. Juridiquement, les effets sont différents : une renégociation est constatée par simple avenant tandis que le rachat fait l’objet d’un tout nouveau contrat. En tout état de cause, le site Financièrement.fr est à même de proposer ses conseils et solutions sur les finances.

Que devient l’assurance de prêt lors d’une renégociation de crédit ?

Comme la renégociation d’un crédit demeure dans le cadre du contrat souscrit à l’origine auprès d’un même établissement bancaire, la police d’assurance y afférente reste valable de plein effet et aux mêmes conditions.

Toutefois la possibilité est offerte au souscripteur de renégocier également, en tant que de besoin, les modalités de l’assurance emprunteur. Depuis le 1er janvier de cette année, en effet, le principe de la résiliation annuelle de l’assurance de prêt immobilier est entré en vigueur, ouvrant ainsi la voie au changement d’assureur à chaque échéance.

OTSI